La première location fortifiée à Cadore est située en haut d’une colline, au milieu de la région d’Ampezzo, au carrefour des vallées Boite et Piave; ici sera plus tard élevée la "pieve" (l’église des gens, du latin "plebis").

Piève va devenir la capitale de la région, étant située dans un point stratégique. Le château qui a été élevé sur le plus haut point de la colline, lieu sacre dans le temps des romains, a servi comme point de contrôle et de défense. En cas de danger, la population pouvait se refugier à l’intérieur de cette fortification. Le dernier événement de ce genre a eu lieu pendant la guerre contre Maximilien. Selon les livres et les documents anciens, le château était assez vaste, avec deux niveaux construits autour d’une cour intérieure. L’entrée se trouvait dans le nord-ouest. Les autres parties se trouvaient au bord de la vallée Ampezzo.

Une belle statue qui, semble-t-il, avait sa place dans la chapelle du château, semble être l’œuvre de Mino di Pisa. Cette statue, ensemble à d’autres objets qui faisaient partie de l’autel de la chapelle, attribués à l’école Vecellio, se trouvent à l’intérieur de l’église existante. Le château était le centre du pouvoir militaire de la région et une des plus connues personnalités de l’époque a été le patriarche Bertrando, qui en 1347 a visité les Cadorini, en venant de Aquileia. Le château a été plusieurs fois occupé aussi par les Vénitiens, en résistant au siège de Maximilien (l’année 1511).

Le peintre italien Titien est né en 1485 à Piève de Cadore.

Cadore, Cortina d'Ampezzo

Haut de la page